Notre Magazine n° 182 est arrivé.... retrouvez les propositions d' INDECOSA-CGT sur le logement en visionnant le clip vidéo de la campagne des élections d'administrateurs représentants les locataires

INC et DGCCRF

 

ABUS DE FAIBLESSE - DEFINITION ET RECOURS

 

nouveau_logo_inc_jpg

Fiche pratique J 287 - 2nde partie

Date de publication : 11/04/2018 - Commerce/services

 

La souscription d'un abonnement Internet par une personne qui ne possède pas d'ordinateur, l’échange de pièces prétendument usées sur une voiture, le remplacement d’un réfrigérateur ou d’une chaudière alors qu’il suffisait de changer une ampoule ou un brûleur sont des mésaventures courantes qui peuvent constituer un délit pénal.

 

Ces agissements sont sanctionnés s’ils visent une personne particulièrement vulnérable. L’abus de faiblesse fait l’objet de deux incriminations pénales complémentaires aux articles L. 121-8 et suivants du code de la consommation et 223-15-2 et suivants du code pénal.

 

Cette fiche pratique de l'Institut national de la consommation vous informe sur les conditions d’application de ces dispositions et sur vos recours.

 

Si vous n'avez pas été victime d'un abus de faiblesse, mais souhaitez le prévenir, consultez la fiche de l’INC "L’abus de faiblesse : comment le prévenir".

 

 

1 - L'abus de faiblesse du code de la consommation

  1-1 Le contexte de l'abus de faiblesse

         Le démarchage à domicile

         Les autres méthodes de vente

   1-2 Les éléments constitutifs du délit d'abus de faiblesse

         L'existence d'un état de faiblesse ou d'ignorance

         La connaissance et l'exploitation de l'état de faiblesse par le professionnel

         La conclusion d'un engagement

   1-3 Les sanctions et recours

 

2 - L'abus de faiblesse du code pénal

   2-1 Le contexte de l'abus de faiblesse

   2-2 Les éléments constitutifs du délit d'abus de faiblesse

         Un abus fauduleux

         Un grave préjudice

         Une intention délictueuse

   2-3 Les sanctions et recours



LE POUVOIR D'ACHAT : QU'EST-CE QUE C'EST ?

"Le pouvoir d’achat des français a augmenté", une phrase que l’on entend à la télé ou qu’on lit dans un journal, et pourtant ce n’est pas toujours ce que nous ressentons au regard de nos dépenses. Pour comprendre la différence entre le ressenti du consommateur qui diffère parfois de la statistique nationale, il faut comprendre de quoi on parle. Qu’est-ce que le pouvoir d’achat ? Comment est-il construit ? Quelles sont ses limites ? [...]

BENEFICIER D'UNE AIDE POUR PAYER SA FACTURE D'EAU - 2

Contrairement aux secteurs du gaz naturel et de l'électricité, il n'existe pour l'instant pas de dispositif national, tel que des tarifs sociaux, pour aider un consommateur qui aurait des difficultés à payer sa facture d'eau. Cette situation devrait changer en 2019. En effet, lors de la présentation des conclusions des Assises de l'eau le 29 août 2018, le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé la création d'un chèque. La mise en œuvre de cette mesure reste cependant la décision des collectivités. [...]

TARIF SOCIAL DE L'EAU : VERS UN CHEQUE EAU

Lancée par la loi dite "Brottes" de 2013 pour une durée de 5 ans, l'expérimentation sur la tarification sociale de l'eau a été prolongée de trois ans par un vote unanime du Sénat le 4 avril 2018. Cette prolongation jusqu'en 2021, demandée principalement par les collectivités territoriales, s'explique par les retards dans la mise en œuvre de l'expérimentation. C'est dans ce contexte que le Premier ministre, Edouard Philippe, a annoncé la généralisation du "chèque eau" lors des conclusions du premier volet des Assises de l'eau le 29 août 2018. [...]