ACTUS

 

CE QUI CHANGE AU 1ER JUIN 2018

 

SERVICES_PUBLICS_jpg

TELECHARGER LE DOCUMENT

 

Publié le 01 juin 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

 

Alertes du ministère de l'Intérieur, vaccins obligatoires, tarifs médicaux ou encore tarifs du gaz. Retrouvez dans notre dossier une première sélection des nouveaux dispositifs qui entrent en vigueur au 1er juin 2018.

Alertes du ministère de l'Intérieur

À partir du 1er juin 2018, le ministère de l'Intérieur passera (en cas de besoin) ses messages d'alerte et de prévention sur Twitter, Facebook et Google mais aussi sur certains canaux de communication de la RATP, Vinci Autoroutes, Radio-France et France Télévisions.

Les alertes du ministère de l'Intérieur sur les réseaux sociaux en cas de danger immédiat

Vaccins obligatoires

Pour les enfants nés à partir du 1er janvier 2018, les 11 vaccinations désormais obligatoires (diphtérie, tétanos, poliomyélite, coqueluche, infections invasives à Haemophilus influenzae de type b, hépatite B, infections invasives à pneumocoque, méningocoque de sérogroupe C, rougeole, oreillons et rubéole) seront exigibles pour être admis en collectivité (crèches, garderies, école) à compter du 1er juin 2018.

Avec la loi du 30 décembre 2017, les enfants doivent-ils être être vaccinés pour pouvoir aller en crèche ou à l'école ? 

Tarifs médicaux

Dans le cadre du parcours de soins coordonnés, les tarifs de consultations d'un médecin correspondant pour avis ponctuel (qui s'appliquent lorsque les patients sont envoyés par leur médecin chez un autre praticien pour avis) sont revus à la hausse au 1er juin 2018. Ces tarifs passent ainsi à 50 € pour un spécialiste de secteur 1 ou encore à 62,50 € pour un psychiatre, neuropsychiatre ou neurologue.

Consultations en métropole : vos remboursements 

Tarifs du gaz

Les tarifs réglementés de vente de gaz d'Engie augmentent de 2,1 % en moyenne au 1er juin 2018 par rapport au barème en vigueur en mai 2018.

Tarifs réglementés du gaz : + 2,1 % au 1er juin 2018

Et aussi

Déclaration des revenus : c’est jusqu’à quand ?

Parcoursup : les premières réponses aux vœux arrivent, faites votre choix !

Grèves de la SNCF : le point sur les dates à connaître

 



UN PROBLEME DE RESEAU TELEPHONIQUE, INTERNET, POSTAL ALERTEZ L’ARCEP MAI 2020

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), met à disposition des particuliers ainsi que des entreprises et des collectivités, une plateforme en ligne qui permet de signaler les dysfonctionnements rencontrés avec les opérateurs/réseaux fixes, mobiles, internet et postaux [...]

UN PROBLEME DE RESEAU TELEPHONIQUE, INTERNET, POSTAL ALERTEZ L’ARCEP MAI 2020

L’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), met à disposition des particuliers ainsi que des entreprises et des collectivités, une plateforme en ligne qui permet de signaler les dysfonctionnements rencontrés avec les opérateurs/réseaux fixes, mobiles, internet et postaux [...]

TELEPHONE AU VOLANT LE PERMIS PEUT ETRE SUSPENDU EN CAS D'INFRACTION ROUTIERE

Commettre une infraction au Code de la route en tenant son téléphone à la main est désormais sanctionné d'une rétention du permis de conduire. Cette rétention peut être suivie d'une suspension du permis de conduire pour une durée maximale de six mois. C'est ce que prévoit un décret publié au Journal Officiel du 21 mai 2020 qui établit la liste des infractions concernées. [...]