ACTUS

 

COMMUNIQUE DE PRESSE BANQUE DE FRANCE : CELLULE D’ALERTE INCLUSION FRAIS BANCAIRES

 

banque_de_france.png

TELECHARGER LE DOCUMENT

 

CELLULE D’ALERTE INCLUSION FRAIS BANCAIRES

 

Il est créé, à la Banque de France, un point de contact accessible aux associations et Point Conseil Budget, en cas de difficultés constatées en matière d’identification d’une situation de fragilité financière, ou d’application de frais bancaires.

  • Dénomination, rattachement

La Cellule d’Alerte est rattachée à la Direction des Particuliers, déjà en charge du secrétariat de l’Observatoires de l’Inclusion Bancaire (OIB) mais aussi de l’organisation du traitement des demandes individuelles du public en matière bancaire et assurantielle.

La Cellule d’Alerte peut être contactée selon les modalités suivantes :

-              par voie postale:

Banque de France
Service Accueil Inclusion Financière
Cellule alerte
31 rue Croix des Petits Champs – 75001 PARIS

 

-              Par courriel : cellulealerteinclusion@banque-france.fr

  • Périmètre

La Cellule d’alerte peut être saisie de toute difficulté rencontrée par un particulier en matière d’inclusion bancaire : non détection d’une situation de fragilité, difficulté d’accès à l’offre spécifique, absence de plafonnement des frais d’incidents bancaires.

Cette Cellule ne peut être saisie directement par un particulier, mais uniquement par l’intermédiaire d’une association, représentée ou non au sein de l’Observatoire de l’Inclusion Bancaire, ou d’une entité labellisée Point Conseil Budget. Toute saisine de la Cellule d’Alerte doit comporter une autorisation écrite donnée par le particulier à l’association demanderesse de transmettre son dossier à la Banque de France.

  • Modalités d’intervention

La Cellule d’Alerte n’a pas vocation à constituer un organe de traitement des réclamations ou de médiation. En ce sens, sa saisine n’est pas conditionnée à l’exercice préalable d’un recours auprès de l’établissement concerné ou du médiateur. Elle ne prive pas l’intéressé de formuler une réclamation ou un recours auprès de l’établissement concerné.

La Cellule est destinataire de dossiers individuels. Elle pourra solliciter les interlocuteurs qui lui seront désignés au sein des établissements de crédit pour demander à être informée des suites données à une éventuelle réclamation, et identifier les causes des difficultés rencontrées en matière d’identification, de proposition d’une offre spécifique ou de plafonnement des frais. L’identité de ces interlocuteurs sera définie avec chaque réseau.

  • Reporting

La Cellule présentera, au moins une fois par an, un bilan anonymisé de ses travaux à l’OIB.

Les résultats de ces travaux alimenteront les échanges réguliers avec l’ensemble des membres de l’Observatoire (associations et professionnels).             

  • Calendrier de mise en œuvre

La Cellule d’alerte est mise en place à compte du 18 mai 2020



VEILLE LEGISLATIVE DU 25 SEPTEMBRE 2020

VEILLE LEGISLATIVE DU 25 SEPTEMBRE 2020 [...]

VEILLE LEGISLATIVE DU 18 SEPTEMBRE 2020

VEILLE LEGISLATIVE DU 18 SEPTEMBRE 2020 [...]

VEILLE LEGISLATIVE DU 11 SEPTEMBRE 2020

VEILLE LEGISLATIVE DU 11 SEPTEMBRE 2020 [...]