ACTUS

 

ÉLECTRICITÉ – LE MAUVAIS PLAN DES HEURES CREUSES

 

logo_for_invoice.jpg

TELECHARGER LE DOCUMENT

 

Le constat

La tarification heures pleines / heures creuses n’est plus aussi avantageuse

Le problème

Les fournisseurs ne conseillent pas à leurs clients de changer de tarification

La conséquence

Une grande partie des clients perdent de l’argent tous les ans

 

Plusieurs millions de personnes sont abonnées à l’électricité avec une tarification heures pleines/heures creuses. Elle est censée leur permettre de gagner de l’argent. Or nos calculs montrent qu’en réalité, elle en fait souvent perdre. Lorsqu’une personne souscrit un abonnement à l’électricité, elle a le choix entre la tarification « Base » ou la tarification heures pleines/heures creuses (HP/HC). La seconde permet de bénéficier d’un tarif moins élevé pendant les heures creuses, principalement situées la nuit. Pour que ce soit intéressant, le client doit maximiser sa consommation en heures creuses : en faisant fonctionner son ballon d’eau chaude, son lave-vaisselle, sa machine à laver…

 

NOS NOUVELLES SIMULATIONS

Mais la tarification HP/HC a évolué et le tarif heures creuses a sensiblement augmenté au fil des années. Dès 2009, nous avions signalé qu’elle n’était presque jamais avantageuse pour les petits consommateurs. Surprise, cette année : après avoir refait nos calculs, nous ne trouvons plus de gagnants ! Même pour les gros consommateurs, nos simulations montrent qu’un client perd entre 30 et 50€ chaque année avec la tarification HP/HC par rapport à la tarification « Base ».

 

UN CLIENT « MOYEN » EST PERDANT

Nous avons retenu une hypothèse de 40% de la consommation électrique en heures creuses. C’est la moyenne constatée. Cela signifie donc aujourd’hui un client « moyen » est perdant. Pour être gagnant, il faut déporter encore plus de consommation en heures creuses, de l’ordre de 50% ! Nos simulations valent les 11 millions d’abonnés avec une tarification HP/HC auprès d’EDF au tarif réglementé. Qu’en est-il des offres à prix de marché ? Nous avons découvert qu’elles présentent souvent le même déséquilibre.

 

FAITES VOS CALCULS !

Au total, beaucoup des clients ont intérêt à vérifier s’ils sont perdants ou gagnants, à l’aide de la calculette disponible sur le site du médiateur national de l’énergie (www.energie-info.fr, rubrique comparateur et outils, puis tous les outils, calculettes et simulateurs, puis calculette : je compare l’option base et l’option HP/HC). Ceux qui se découvrent perdants demanderont à leur fournisseur de passer à la tarification « Base ». Ils peuvent éventuellement solliciter un dédommagement : il nous semble, en effet, que l’on peut reprocher aux fournisseurs d’avoir manqué » à leur devoir de conseil. Le succès de la démarche n’est pas garanti mais, en cas de refus, les clients ne devront pas hésiter à saisir le médiateur national de l’énergie qui a jà retenu le manquement au devoir de conseil dans d’autres affaires.

Fanny GUIBERT

 

Factures annuelles selon la tarification

 

base

HP/HC

Famille de 3 personnes, 100m2, 8 000 kWh

1 430€

1 465€

Famille de 5 personnes,

120 m2, 12 000 kWh

2 069€

2 112€

Abonnement puissance 9 kVa. Pour l’offre HP/HC, calcul avec 40% de la consommation en heures creuses

 



TOUT SAVOIR SUR LES MUTUELLES SANTE

Achat de lunettes de vue, pose de prothèses dentaires ou auditives, consommation de certains médicaments...De nombreuses dépenses de santé ne sont pas prises en charge - ou pas totalement - par l'assurance maladie obligatoire. C'est pourquoi la plupart des assurés opte pour une mutuelle santé (appelée également complémentaire santé). Mais savez-vous exactement comment celles-ci fonctionnent ? Quelles garanties sont proposées ? Comment en changer ou comment les résilier ? On vous explique comment ça fonctionne ! [...]

RISQUES ENVIRONNEMENTAUX ET SANTÉ : UN ENJEU DÉMOCRATIQUE ET DE JUSTICE SOCIALE POUR NOS TERRITOIRES

En France, de nombreuses actions de citoyens mettent en cause des nuisances provenant de matières présentes dans l’environnement et qui engendrent souvent des dommages sur la santé comme des cancers ou encore des malformations congénitales. Les causes sont, à l’origine, très variées puisque cela va de l’exposition à un site industriel, aux vieux incinérateurs de déchets ménagers tout en passant par des épandages trop près de lieux d’habitations. Souvent c’est aussi lié au passé industriel d’une région où subsistent des sites abandonnés ou en reconversion. Enfin les nouvelles technologies n’échappent pas à la règle avec notamment les ondes de radio téléphonie qui suscitent de grosses inquiétudes. [...]

REVUE DE PRESSE N°22 DU 2 DECEMBRE 2020

REVUE DE PRESSE N°22 DU 2 DÉCEMBRE 2020 [...]