services publics

 

IMPOT SUR LE REVENU POUR 2018 : CALCULEZ LE EN LIGNE

 

services publics.jpg

 

 

 

 

 

 

 

IMPOT SUR LE REVENU POUR 2018 : CALCULEZ LE EN LIGNE

Publié le 19 janvier 2018 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Vous voulez savoir combien vous allez payer d'impôt sur le revenu cette année ? Vous pouvez calculer en ligne le montant de votre impôt 2018 à payer sur vos revenus 2017 avec le simulateur proposé par la Direction générale des finances publiques (DGFiP).

Ce simulateur de calcul de l'impôt 2018 sur les revenus 2017 s’adresse à la grande majorité des contribuables.

Il existe deux modules de calcul :

  • simplifié (pour ceux qui déclarent des salaires, des pensions ou des retraites, des revenus fonciers, des charges courantes comme les pensions alimentaires, les frais de garde d’enfant, les dons aux œuvres...) ;
  • complet (pour ceux qui déclarent des revenus d’activité commerciale, libérale, agricole, des investissements locatifs...).

Attention, le montant calculé reste indicatif.

Les taux applicables aux revenus 2017 pour l’impôt 2018 sont les suivants :

Revenus imposables par part

0 %

jusqu'à 9 807 €

14 %

de 9 807 € à 27 086 €

30 %

de 27 086 € à 72 617 €

41 %

de 72 617 € à 153 783 €

45 %

à partir de 153 783 €

  Rappel :

Si le montant de votre impôt sur le revenu dépasse 1 000 €, vous devrez payer obligatoirement en ligne ou par prélèvements automatiques (mensuels ou à l'échéance).

Et aussi

Impôt sur le revenu : déclaration et revenus à déclarer

Impôt sur le revenu : paiement

Loi de finances 2018 : quels effets pour les particuliers ?

Pour en savoir plus

Impots.gouv.fr - Pour les particuliers 

TELECHARGER LE DOCUMENT



ARCHIVES DES ARTICLES "SERVICES PUBLICS" 2016 - 2017

ARCHIVES DES ARTICLES "SERVICES PUBLICS" 2016 - 2017 [...]

ALLOCATIONS LOGEMENT : APL, ALS ET ALF, QUELLES DIFFERENCES ?

ALLOCATIONS LOGEMENT : APL, ALS ET ALF, QUELLES DIFFERENCES ? [...]

TESTAMENT FAIT A L'ETRANGER : PEUT-ON DESHERITER SES ENFANTS ?

La Cour de cassation a jugé le 27 septembre 2017 qu'une loi étrangère qui ignore la réserve héréditaire peut s'appliquer à la succession d'un Français. C'est-à-dire qu'un parent ayant sa résidence habituelle dans un État dont la loi ne prévoit pas de réserve héréditaire peut déshériter ses enfants. Un Français, installé aux États-Unis, avait, par testament fait en Californie, légué tous ses biens à sa dernière épouse. Ce faisant, il déshéritait totalement ses deux enfants français nés de ses précédents mariages. [...]