ARTICLES "ENSEMBLE" "VIE NOUVELLE" FICHES REVENDICATIVES - CONSO MAG, INSTANTS CONSO - COMMUNIQUE

 

PAYER AVEC UN SMARTPHONE

 

ENSEMBLE_jpg.jpg

TELECHARGER LE DOCUMENT

 

Comment doit-on s’y prendre ? Est-ce un moyen de paiement sécurisé ?

 

Les smartphones ont fait leur entrée parmi les nouveaux modes de paiement. Un moyen de transaction conditionné par plusieurs paramètres. Tout d’abord, le téléphone mobile utilisé doit intégrer la technologie NPC, acronyme anglais signifiant Near Field Communication (ou communication en champ proche). C’est le cas d’une majorité de smartphones. Ensuite, vous devez avoir téléchargé une application de paiement sans contact qui réalisera l’interface entre votre compte bancaire et le terminal du commerçant. Il faut évidemment que votre banque propose ce service, en général gratuit, et que, d’autre part, elle accepte l’application choisie.

Quelles applications ?

De grandes banques françaises ont ainsi misé sur une application commune. Paylib, compatible avec les smartphones Androïd. Sans surprise, de grandes groupes se sont aussi placés sur le marché et proposent leur application comme Apple Pay (réservée aux iPhone et aux objets connectés Apple) Samsung Pay, Google Pay, Orange Cash, Carrefour Pay…

Quelques banques acceptent certaines de ces applications en plus de Paylib. Dernier point : comme pour un paiement sans contact avec carte, le commerçant doit être équipé d’un terminal de paiement NFC. Ils seraient maintenant plus de la moitié à avoir sauté le pas.

Sécurité assurée mais limitée

Quand toutes les conditions sont réunies, il suffit d’enregistrer votre carte bancaire habituelle via l’application téléchargée. Jusqu’à 30 euros, vous pourrez ensuite poser votre téléphone, verrouillé ou pas, sur la borne de paiement du commerçant et attendre la validation du règlement. Il n’y a alors ni code ni système de sécurité à actionner. La proximité de votre mobile avec la borne de paiement distant de deux ou trois centimètres, empêche tout piratage ou captation de vos données. Au-delà de 30 euros et d’un certain montant cumulé de paiements sans contact, un code personnel ou votre empreinte digitale (sur iPhone) vous est demandé. Le montant maximum autorisé pour la transaction est plafonné comme celui de votre carte bancaire.

En cas de souci

Du point de vue de la sécurité, les acteurs du secteur, banques et fournisseurs d’applications, assurent que les conditions du paiement mobile sont les mêmes que pour la carte bancaire sans contact. Vos données personnelles ne peuvent être interceptées et restent dans votre banque. Si malgré tout une anomalie apparaît dans vos paiements, il faut la contester sans délai. En cas de perte ou de vol de votre téléphone mobile, prévenez votre opérateur téléphonique ainsi que votre banque afin que le service de paiement mobile soit mis en opposition. Si néanmoins une fraude a eu lieu, votre banque vous remboursera la ou les transactions frauduleuses.

Michelle BERZOZA

L’AVIS D’INDECOSA CGT

Le rêve des banques, à terme, c’est de voir disparaître les espèces, les chèques, les cartes de paiement, les services qui leur coûtent de l’argent, et faire « travailler » davantage les consommateurs. Or, ces derniers, en réglant leurs achats avec leur smartphone, font une part du travail effectué auparavant par les employés des banques. A qui profitent les gains de productivité ? Le consommateur gagne du temps, mais quid de ceux qui maîtrisent pas les outils digitaux ? Avec l’extension de la fracture numérique, veillons à ne pas oublier les laissés-pour-compte et réclamer des services accessibles à tous.

Contacts : indecosa@cgt.fr et indecosa.cgt.fr



COMMUNIQUE DE PRESSE - BANQUE ET POUVOIR D'ACHAT

Le gouvernement vient de décider d’abaisser, à partir de février, le taux du Livret A à 0,5% soit le tiers du taux d’inflation pour l’exercice 2019 (1,5%) que vient d’établir l’INSEE. Ce taux injustifiable est le taux le plus bas enregistré dans l’histoire du Livret A créé en 1818. Un Livret détenu par 55 millions de français, notamment les plus modestes (NB : Le Livret de développement durable et solidaire - LDDS, anciennement CODEVI puis LDD - sera également concerné par cette baisse de taux de même que le Livret Jeunes verra également son taux diminué). Les banques, avec l’appui du Gouverneur de la Banque de France, sont les bénéficiaires toutes désignées de cette baisse du taux qu’elles ont sollicité et obtenu du gouvernement. [...]

CONSOM'INFO N°9 COMMISSION DEPARTEMENTALE D'AMENAGEMENT COMMERCIAL

CONSOM'INFO N°9 COMMISSION DÉPARTEMENTALE D'AMENAGEMENT COMMERCIAL [...]

DONNÉES PERSONNELLES NUMÉRIQUES

Savez-vous à quoi servent les données personnelles que nous délivrons sur les sites Internet que nous visitons ? Nos coordonnées, nos identifiants numériques, l’adresse IP de nos outils informatiques, nos numéros de CB, notre géolocalisation et, surtout, nos pôles d’intérêt, nos marques préférées, nos achats et abonnements. Toutes ces informations sont en fait recueillies, monétisées et analysées, grâce à des algorithmes, par l’industrie numérique. Des entreprises qui, aujourd’hui, comptent parmi les plus valorisées au monde sur les marchés financiers. [...]