INC - 60 MILLIONS - DGCCRF

 

QUI PEUT ENCORE TOUCHER LA PRIME À LA CONVERSION ?

 

logo_for_invoice.jpg

TELECHARGER LE DOCUMENT

 

Depuis le 1er août, les critères d’attribution de cette prime pour acquérir une voiture plus écolo sont devenus plus sévères. Elle ne permet plus d’acheter un diesel d’occasion.

 

La prime à la conversation est victime de son succès : « 250 000 demandes d’aide ont, d’ores et déjà, été déposées au 14 juillet 2019 », peut-on lire sur le site du ministère de la Transition écologique et Solidaire. A ce rythme, « la prime dépasserait de 300 millions d’euros le budget d’environ 6000 millions d’euros prévu dans la loi de finance pour 2019 » explique le ministère.

 

Moins de 116 g de CO2 / km au lieu de 122g auparavant

Cet engouement massif a poussé le gouvernement à durcir les critères d’attribution. Ce dispositif d’aide permettant aux Français d’acheter un véhicule moins polluant en échange de la destruction d’une vieille voiture, a évolué depuis le 1er août 2019 (décret du 16 juillet 2019).

Pour prévenir les dérives, sont exclus les véhicules dont le coût est supérieur à 60 000€. Autre changement capital : les voitures répondant à la norme Crit’Air 2 immatriculées avant le 1er septembre 2019 ne sont plus éligibles. Cette décision a pour conséquence d’éliminer les diesels d’occasion du barème. Enfin, pour prétendre à l’aide financière, il faudra désormais acheter une voiture rejetant moins de 116 grammes de CO2 par kilomètre, contre 122 grammes auparavant.

 

La prime ne dépend plus du caractère non imposable du foyer

Les critères de revenus évoluent aussi. Le montant de la prime ne dépend plus du caractère non imposable du foyer. Les sommes les plus importantes (jusqu’à 5 000€) seront accordées aux ménages dont le revenu fiscal de référence par part est inférieur à 13 489 €. Au-delà, les acquéreurs de véhicules « propres » pourront prétendre à une aide maximale de 2 500€.

Pour vérifier si vous êtes éligible à la prime à la conversion, utilisez le simulateur disponible sur le site officiel primealaconcersion.gouv.fr



COURRIER IL EST PASSÉ OÙ, LE FACTEUR ?

Chez Dominique, la dégradation a commencé à Noël dernier. De quotidien, les passages du facteur se sont faits plus aléatoires, raconte cette habitante de Villebon sur Yvette (Essonne). Dans son quartier, la distribution du courrier a fini par s’effectuer au rythme de deux à trois fois …. Par mois ! « Quand je reçois du courrier, c’est un gros paquet d’un coup » raconte-t-elle. Abandonnée à un journal quotidien, il lui arrive de recevoir une dizaine de numéros en même temps : « c’est invraisemblable » commente Dominique. [...]

COMPTEUR ELECTRIQUE – PEUT-ON REFUSER LINKY ?

Les tribunaux se sont prononcés à plusieurs reprises depuis un an. Refuser le compteur Linky reste impossible ? Sauf exceptions. Résumé des principales décisions. [...]

CHARGES LOCATIVES PROPRIÉTAIRE, LOCATAIRE QUI PAIE QUOI ?

La répartition des charges locatives est un sujet récurrent de fictions entre locataires et propriétaires. La loi fixe pourtant des règles précises, mais parfois subtiles. Nos conseils pour savoir les appliquer … ou les faire respecter ! [...]