Vie Des Associations / Territoire

 

SALON DES LOCATAIRES ET DES MAL-LOGES PLACE DE LA REPUBLIQUE DIMANCHE 31 MARS 2019

 

IMG_2480.JPG

TELECHARGER LE DOCUMENT

 

SALON DES LOCATAIRES ET DES MAL-LOGES

PLACE DE LA REPUBLIQUE

 DIMANCHE 31 MARS 2019

INDECOSA-CGT : Association de Défense des Consommateurs Salariés créée par la CGT, compétente, disponible et reconnue, défend au quotidien ses adhérents (salarié(e)s, chômeurs ou retraité (e)s.), sur les questions de consommation, logement, santé, surendettement, environnement, cadre de vie, famille ...

Pourquoi un "salon des locataires et des mal logés, contre les expulsions, les coupures d'énergie et le logement cher, pour un logement décent pour tout(e)s", place de la république :

L'idée est de mobiliser le monde de la défense de l'habitat, ceux qui sont impactés par les politiques actuelles, (locataires, mal logés, sans abris, architectes, handicapés, défense de l'environnement, collectifs critiques des grands projets d'urbanisme, syndicats salariés du logement social, défense du livret A, etc.).

Le taux d’effort des locataires (loyer + charges) dépasse maintenant plus de 30 %  des budgets des ménages voir 40 % dans le parc privé.

Aux dernières élections des représentants des locataires chez les bailleurs sociaux, nous avons obtenus 4 administrateurs sur quatre bailleurs sociaux : Val d’Oise Habitat, Immobilière 3F, ICF La sablière et Argenteuil-Bezons Habitat. Ce qui nous donne plus de légitimité et de responsabilités envers les locataires mais le logement, ce n’est pas que l’habitat social, comment travailler sur le locatif privé, les copropriétés (surtout celles dégradés), le logement insalubre et le droit de louer, les relations de voisinages, l’accession à la propriété, etc.

De nombreuses PERMANENCES existent dans les départements d’Ile de France.

Les unions départementales vous renseigneront pour prendre rendez-vous:

 

UD75 :   Tel. 01.44.78.53.31

UD 78 : Tel.01.30.62.81.27

UD91 : Tel.01.60.78.28.41

UD 92 : Tel.01.41.20.91.00

UD93 : Tel.01.48.96.36.37

UD 94 : Tel.01.41.94.94.00

UD 95 : Tel.01.30.32.60.22

 

NOS ELUS ADMINISTRATEURS :

VAL D’OISE HABITAT : NACERA SNAOUI

IMMOBILIERE 3F : JEAN-LUC BIZEUL

ICF LA SABLIERE : MARTINE LEMESLE

ARGENTEUIL BEZONS HABITAT : DANIEL HOMMEAU

 COMMUNIQUE DE PRESSE DU 7 MARS 2019

TELECHARGER LE DOCUMENT

L’association Indecosa-cgt est l’organisation de défense des consommateurs de la CGT.

Elle met en complémentarité les revendications du travail (salaires, emplois, conditions de travail) et les revendications de la consommation (logement, transports, cadre de vie, alimentation, etc.)

Nous nous félicitons aujourd’hui de la démarche commune des associations de locataires.

Par les temps qui courent, c’est important qu’au-delà de nos boutiques, de tout ce qui nous différencie, nous sachions nous rassembler et travailler ensemble sur les questions du logement.

Tous les baromètres indiquent que la question du logement est la première préoccupation des citoyens. Ce rassemblement de nos associations indique de fait que la situation est grave.

Nous sommes la première démonstration que le vivre ensemble n’est pas un vain mot. Au-delà de tout, nous sommes tous là.

J’en profite pour remercier ceux qui se sont beaucoup investit dans cette initiative.

Dans quelques jours, le 31 mars.

La fin de la trêve hivernale, va mettre en danger de nombreuses familles.

Des adultes, des enfants, de toutes conditions sociales. Évidement ceux qui sont en précarité, ceux qui sont en grande pauvreté, mais aussi, nous sommes bien placé pour le savoir, des salariés, des gens qui travaillent qui vont se retrouver à la rue. Cette situation va engendrer aussi des drames de perte d’emploi.

Pour tous c’est un drame de toute la vie.

Nous devons éviter ces catastrophes.

 Cela passe par le relogement obligatoire de tous et toutes, avec l’action de tous les services sociaux.

L’Etat doit donner les moyens de retrouver un logement digne et abordable financièrement.

Nous devons être mobilisés pour faire respecter et appliquer la loi DALO.

Si la loi est une avancée, sa réalisation doit permettre à tous ceux qui en ont besoin d’en voir la concrétisation.

Nous soutenons l’appel de Grenoble du 4 mars, qui rassemble de nombreuses organisations au sein du comité de suivi de la loi DALO.

Elles appellent au lancement d’une campagne nationale pour faire valoir les droits des personnes sans-abri. Elles revendiquent des moyens financiers de l’Etat.

Voilà ce qui manque concrètement au logement. Ce sont les moyens financiers de l’état.

Nous avons un texte qui nous rassemblent tous et toutes, qu’est la déclaration des droits de l’homme et du citoyen. Elle appelle à garantir les droits fondamentaux. Le logement en est un, il en est même, la pierre angulaire.

Au-delà des expulsions, insistons ici sur toutes les situations indécentes ;

Les Logements insalubres, les passoires énergétiques, les logements indignes.

Des millions de familles le vivent au quotidien. Il ne s’agit pas que du logement social, mais de l’ensemble de l’habitat aujourd’hui.

Nous sommes conscients qu’agir sur le bâti et tout ce qu’il comporte c’est permettre aux habitants de vivre mieux et c’est bon aussi pour les questions environnementales.

C’est pour cela que nous ne pouvons pas uniquement parlé de logement. Mais du cadre de vie dans son ensemble.

Pour Nous, tout cela ne peut et ne pourra passer que par l’action.

Depuis des mois, de nombreux citoyens se sont levés pour dire assez. Que ce soit dans les entreprises ou en dehors de l’entreprise, que ce soit ceux d’aujourd’hui ou ceux de demain, revendiquer est le premier remède à la situation.

On entend peut à la télévision les questions du logement. Pourquoi ? Parler du pouvoir d’achat c’est aussi prendre en compte les moyens de s’alimenter, de se vêtir, de s’instruire.

Voilà ce que nous revendiquons depuis des années, voilà ce que portent des milliers d’hommes et de femmes syndiqués ou non :

Que l’état se donne les moyens de lutter contre l’exclusion.

Que les entreprises augmentent le pouvoir d’achat des ménages.

Que l’ensemble des aides sociales soient remise à niveau.

 

Nous serons présent le dimanche 31 mars pour,  le salon des locataires et des mal-logés, contre les expulsions, les coupures d'énergie et le logement cher, pour un logement décent pour tous et toutes.

 

 

 

 



VIE DES ASSOCIATIONS N°14

VIE DES ASSOCIATIONS N°14 [...]

VIE DES ASSOCIATIONS N°13

VIE DES ASSOCIATIONS N°13 [...]

VIE DES ASSOCIATION N° 12

VIE DES ASSOCIATION N° 12 [...]