ACTUS

 

TELEPHONE AU VOLANT LE PERMIS PEUT ETRE SUSPENDU EN CAS D'INFRACTION ROUTIERE

 

bercy_infos_jpg.jpg

TELECHARGER LE DOCUMENT

 

Publié le 27 mai 2020 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

 

Commettre une infraction au Code de la route en tenant son téléphone à la main est désormais sanctionné d'une rétention du permis de conduire. Cette rétention peut être suivie d'une suspension du permis de conduire pour une durée maximale de six mois. C'est ce que prévoit un décret publié au Journal Officiel du 21 mai 2020 qui établit la liste des infractions concernées.

Dispositions prévues

Le décret prévoit la rétention du permis de conduire pour les conducteurs tenant un téléphone en main et commettant en même temps une autre infraction au code de la route en matière de règles de conduite des véhicules, de vitesse, de croisement, de dépassement, d'intersection et de priorités de passage. Constatée par les forces de l'ordre, cette rétention pourra être suivie d'une suspension du permis de conduire pour une durée maximale de six mois.

Cette mesure est en vigueur depuis le 22 mai 2020.

Liste des infractions concernées

  • non-respect des règles de conduite (non-respect de l'obligation de circuler sur le bord droit de la chaussée, non utilisation du clignotant) ;
  • non-respect des distances de sécurité ;
  • franchissement/chevauchement des lignes continues et des lignes délimitant les bandes d'arrêt d'urgence ;
  • non-respect des feux de signalisation (rouge et jaune) ;
  • non-respect des règles de dépassement (dépassement dangereux, dépassement par la droite, dépassement par la gauche gênant la circulation en sens inverse, dépassement sans visibilité suffisante vers l'avant, conducteur dépassé ne serrant pas sa droite) ;
  • non-respect de la signalisation imposant l'arrêt ou le céder le passage ;
  • non-respect de la priorité de passage à l'égard des piétons ;
  • non-respect des vitesses (dépassement de la vitesse maximale autorisée en agglomération ou hors agglomération, vitesse excessive ou inadaptée au regard des circonstances).

  Rappel : en l'absence d'une autre infraction au Code de la route, tenir un téléphone à la main en conduisant vous expose à un retrait de 3 points sur votre permis de conduire et à une contravention de 4e classe, soit une amende forfaitaire de  135 €.

Textes de référence

Décret n° 2020-605 du 18 mai 2020 portant diverses dispositions en matière de sécurité routière

Et aussi

Automobilistes : ce qui change pour vous en 2020

Amendes, retraits de points... : un simulateur en ligne pour connaître les sanctions

Conduire sans assurance : quels risques en cas de contrôle routier ?

Pour en savoir plus

Ces mesures qui entrent en vigueur le 22 mai 2020 



VEILLE LEGISLATIVE DU 25 SEPTEMBRE 2020

VEILLE LEGISLATIVE DU 25 SEPTEMBRE 2020 [...]

VEILLE LEGISLATIVE DU 18 SEPTEMBRE 2020

VEILLE LEGISLATIVE DU 18 SEPTEMBRE 2020 [...]

VEILLE LEGISLATIVE DU 11 SEPTEMBRE 2020

VEILLE LEGISLATIVE DU 11 SEPTEMBRE 2020 [...]