Notre Magazine n° 183 est arrivé....vous pouvez vous abonner en ligne retrouvez sur la page accueil , les deux colloques de 2018

Actus

 

USAGERS-CHEMINOTS : MÊME GALERE APPEL A LA MANIFESTATION DU 22 mars 2018 A PARIS

 

cheminot_png

 

 

 

 

 

 

 

 

TELECHARGER LE TRACT

 

Depuis plusieurs mois de juillet à décembre 2017, la SNCF est traversée par des incidents majeurs, des pannes à répétitions, des dysfonctionnements qui frappent les usagers et les cheminots.

L’actuelle ministre des transports, ex-directrice de la stratégie à la SNCF, fait semblant d’ignorer devant les médias, les problèmes liés à des choix politiques désastreux depuis des années et convoque les deux directeurs de la SNCF.

Est-ce le statut des cheminots qui a conduit à des pannes à répétitions ou a la sous-traitance ?

L’état donneur d’ordre, donneur de leçons mais tous les jours les usagers et les cheminots subissent les conséquences directes.

 

Depuis, un rapport (SPINETTA) anti-ferroviaire remis au gouvernement le 15 février, met le feu aux poudres, que l’on peut résumer par « l’avenir de la SNCF passe par la route » et a déclaré la guerre à la ruralité (à part la capitale et les grandes agglomérations, toutes les lignes doivent disparaitre).

La réforme de la SNCF de juillet 2014 qui a éclaté en 3 établissements publics (de tête, mobilité et réseau) n’a rien réglé et le changement a rendu encore plus compliqué les relations entre les 3 entités. Seul un retour à une entreprise publique unique et intégrée permettrait un fonctionnement cohérent.

 

Depuis 2002, tous les budgets de la SNCF sont à la demande de l’état des budgets de rigueurs, baisses des effectifs, des salaires, augmentation de la productivité et développement de la sous-traitance.

 

Idem pour la dette de la SNCF, l’état a imposé des investissements dans les lignes grandes vitesses au détriment du réseau classique qui se paient au prix fort maintenant, seules les banques sont les grandes gagnantes.

 

L’état, les régions et les dirigeants de la SNCF ne voient que par l’ouverture de la concurrence alors que les citoyens veulent la garantie de circuler sur tout le territoire à des conditions tarifaires justes et transparentes, avec de bonnes conditions en termes de sécurité, de régularité et de confort.

 

INDECOSA-CGT APPELLE LES ASSOCIATIONS D’USAGERS, LES USAGERS, LES CHEMINOTS, LES CITOYENS, A PARTICIPER MASSIVEMENT A LA MANIFESTATION QUI AURA LIEU LE 22 MARS A PARIS POUR LA DEFENSE DE TOUS LES SERVICES PUBLICS



DROIT A L'ENERGIE : PROJET DE LOI DU GROUPE COMMUNISTE REPUBLICAIN CITOYEN ET ECOLOGISTE

Ce projet de loi présenté par le groupe communiste républicain citoyen et écologiste (CRCE) « visant à instaurer un droit effectif à l’accès à l’énergie et à lutter contre la précarité énergétique » est une excellente nouvelle. En effet, notre ONG, depuis de très nombreuses années, œuvre pour la reconnaissance d’un véritable droit à l’énergie et se félicite que la grande majorité des propositions contenues dans ce projet de loi correspondent à nos aspirations. [...]

DROIT A L'ENERGIE

Quand il faut l’augmentation des tarifs réglementés de l’électricité pour permettre aux fournisseurs alternatifs de faire plus de profits pour rémunérer leurs actionnaires !!! Une augmentation de 5,9% aura de graves conséquences pour les usagers [...]

COMMUNIQUE DE PRESSE : TARIFS BANCAIRES

L’INDECOSA-CGT réclame la mise en place d’un forfait unique de services à tarif réglementé et des critères harmonisés pour identifier la clientèle fragile [...]